MES EXPERIENCES DANS LE MILIEU FAMILIAL ET SOCIAL (CONSTATATION GENERALE)

Aujourd’hui il est difficile de définir l’âge de la jeunesse. Il change d’une société à l’autre ; nourriture, culture, race familiale surtout la taille et la modernisation. En général, les jeunes, par caractère sont pleines de désirs, capables de faire ce qu’ils désirent. Parmi les désirs du corps, ils s’abandonnent surtout à ceux du sexe, dont ils ne sont pas le maître. Ils sont ardents et capable de céder à la colère. Ils aiment les honneurs et surtout la victoire, par ce que la jeunesse veut monter et la victoire n’en est qu’un moyen. Ils sont optimistes, par ce que comme les ivres, les jeunes sont réchauffés par la nature et c’est aussi pour ne pas avoir tout de suite de désillusions. Ils aiment le risque, des belles manières surtout les filles. Les jeunes aiment des choses nouvelles.
Le milieu social influences les jeunes. Le caractère des jeunes dépend du milieu d’où ils viennent. Les jeunes aiment la mode qui vient des « Star ». Ils vivent totalement dans la modernité (L’innovation technologique). A Madagascar ils vivent entre deux cultures (étranger et local) dont ils ne connaissent bien ni l’un ni l’autre. Ils sont, si l’on peut dire, dans une ambiguïté. Les jeunes prennent les alcools, les drogues et les tabacs. La plupart ne vont plus à l’école ni au travail. Ils rodent tout simplement dans le quartier et ce sont les parents qui s’occupent d’eux ;

Il y a plus de jeunes à la brousse que des vieux!

nourriture, vêtement, santé, logement,… Peu nombreux sont ceux qui entrent dans un groupe de prière et de discernement (Le fikambanana) pour préparer leur avenir. Nombreux sont ceux qui vivent dans l’oisiveté et la délinquance. La plupart sont donc ceux qui ne voient aucune perspecti

ve de son avenir.
Beaucoup de jeunes filles, à peine entrée dans la période de la jeunesse, sont trouvé enceinte et arrivent même à l’avortement. Il y en a qui laisse venir au monde leur fils, surtout ce qui est chrétiens, mais le confie à ses parents après. Ce sont les parents qui s’en chargent. Et eux, quand elles n’allaitent plus, reviennent à sa situation précédente, comme si elles n’av

aient pas eu d’enfant. Elles y reviennent mais avec une certaine méfiance envers les garçons. Par conséquent il est vrai

ment difficile pour eux de trouver un mari et de former une nouvelle famille. A vrai dire les garçons constatent la situation et ne les demande plus la main. Voilà pourquoi, aujourd’hui et n’importe où, le nombre des vieilles filles augmente, ainsi que les prostitués.

Une réflexion sur “MES EXPERIENCES DANS LE MILIEU FAMILIAL ET SOCIAL (CONSTATATION GENERALE)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s